Innovations


♦ PONTAGE FÉMORO-POPLITÉ PERCUTANÉ ♦

  • Les lésions de l’artère fémorale superficielle sont une cause fréquente de claudication et d’ischémie critique. Les techniques de revascularisation font appel soit à des pontages veineux ou prothétiques soit aux techniques endovasculaires qui, grâce à l’évolution technologique, deviennent prépondérantes dans l’arsenal thérapeutique. Les indications respectives sont relativement bien définies et font l’objet de recommandations des différentes sociétés savantes. Schématiquement en première intention,  les pontages sont recommandés pour les lésions longues, le traitement endovasculaire pour les lésions courtes. L’avantage du pontage est une meilleure durabilité à long terme, au prix d’une mortalité/morbidité plus élevée et une durée d’hospitalisation plus longue.  Les techniques endovasculaires peuvent être réalisées en ambulatoire avec un faible taux de complications immédiates mais une perméabilité à moyen et long terme plus réduite.
    La réalisation d’un pontage en percutané a le potentiel de combiner les avantages des deux techniques , traitement mini invasif et perméabilité à long terme accrue.
    Le but de ce travail est d’évaluer une technique innovante originale de  pontage vasculaire percutané au travers de ses résultats cliniques.

  • L’intervention nécessite une salle d’opération équipée d’une imagerie de qualité, et d’un écho-doppler per-opératoire.
    La technique d’anesthésie est choisie en fonction de l’état général du malade et de la complexité du geste : anesthésie générale, rachianesthésie, ou anesthésie locale et sédation légère.
    Le patient est installé en décubitus dorsal,  la totalité du membre traité ainsi que les régions inguinales des deux côtés sont badigeonnées d’antiseptique  et protégées par des champs stériles.
    L’artère fémorale commune controlatérale au pontage est ponctionnée sous échographie puis un introducteur long est mis en place dans l’artère iliaque.
    L’artère fémorale superficielle du côté du futur pontage est ponctionnée sous échographie, en direction rétrograde, 4 à 5 cm en aval de la bifurcation fémorale, que l’artère soit perméable ou occluse. Un introducteur court est alors mis en place (n°2).

    Le troisième temps consiste en une ponction antérograde de l’artère poplitée, en aval de la zone occluse. Un introducteur court est ensuite mis en place (fig 3).

    L’étape suivante vise à relier les trois introducteurs par un guide unique.
    Un guide angulé long est introduit dans l’introducteur n°1, et récupéré sous contrôle scopique dans l’introducteur n°2, et rejoint l’intro n°3 par un trajet sous dermique, puis est poussé jusque dans la lumière artérielle poplitée.
    Ainsi, le guide long reproduit le trajet d’un pontage fémoro-poplité, sortant du lit vasculaire au niveau fémoral superficiel proximal, et y entrant à nouveau au niveau poplité. Ce guide permettra le cheminement de l’intro long jusque dans la lumière de l’artère poplitée distale, suivant le même trajet.
    Dans cet intro long, va être acheminée l’endoprothèse couverte (faite d’un stent souple en Nitinol recouvert d’une membrane PTFE étanche « Viabahn »).
    Son déploiement rétrograde va constituer la pontage : tunnel extra vasculaire reliant l’artère de chaque côté de la zone occluse.
    Le plus souvent, deux voire trois endoprothèses couvertes sont nécessaires, en fonction de la longueur de l’occlusion. L’ancrage dans l’artère, aux niveaux distal comme proximal, et entre les endoprothèses, nécessite une superposition minimale de 4 cm.
    L’ensemble du pontage étant déployé, une bonne extension des endoprothèses est assurée par gonflement d’un ballonnet dans l’endoprothèse, en particulier au niveau des traversées de la paroi artérielle, qui doivent être élargies au diamètre de cette dernière. Les orifices de sortie et de réentrée dans l’artère étant occupés par l’endoprothèse, l’hémostase y est parfaitement assurée.
    Ainsi, le flux sanguin, va être détourné dans ce nouveau conduit, parallèle à l’ancien conduit occlut, et s’acheminer jusqu’à un niveau ou l’artère est à nouveau perméable, pour être distribué au niveau des tissus jambiers et distaux.


CACVS 19 – Total percutaneous fem-pop bypass – Paris


ESVS Mastercl@ss 2020 – Percutaneous fem-pop bypass – Hambourg


Présentation Société Européenne Chirurgie Vasculaire 2019 – Hambourg


Journal of Vascular Surgery – LEA 22.
Totally Percutaneous Femoral-Popliteal Bypass : The best of both worlds


♦ PONTAGE AORTIQUE « MISCAB » (Mini Invasive Sutureless and Clampless Aortic Bypass) ♦

  •      • Aims
    We describe an innovative technique of aorto-femoral bypass, performed without suture and under a circulating aorta, through a mini-invasive approach, that we called MISCAB, and report the early results of the three first human cases.

         • Methods
    A minimally invasive retroperitoneal approach, as ARVA (Anterior Retroperitoneal Video-Assisted Approach, previously described) or retroperitoneoscopic approach, provides access to the lateral border of the infra-renal aorta and the iliac axis. An echo-guided puncture of the common femoral artery allows the placement of an 8F-85cm long introducer. A transseptal needle is then introduced, allowing perforation from inside to outside of the terminal external iliac artery, path into the retroperitoneal cavity among the arterial axe, directed by a forceps, then re-enter into the aorta under the level of the renal arteries. Then a flexible covered endoprosthesis (Viabahn) is released, its end positioned in the aortic lumen under the renal arteries level, the body of the endoprosthesis coming out of the aorta then re-entering the arterial lumen somewhere in the external iliac. Such a procedure, bypassing the occluded segment, doesn’t need any interruption of the flow, and no suture is required.

         • Results
    Technical success occurred in all the cases, with clinical resolution of the CLI, satisfying blood flow through the stent graft and primary patency on an early follow-up (6, 4, and 1 months) ; no death occurred, no major complication. A quick recovery was recorded in all the cases, despite the general status of the patients.

         • Conclusions
    The technique MISCAB demonstrate the feasibility of a sutureless and clampless bypass.
    Further evaluation is coming to assess the expected potential benefits.


♦ LASER ENDOVEINEUX ET VARICES DES MEMBRES INFÉRIEURS ♦


CIV 2017 – Thrombose extensive de la veine saphène et laser endoveineux


EPU 2018 – Artérite, varices : progrès techniques et prise en charge


♦ CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE ♦


SCVE 2017 – Apport du guidage échographique per opératoire


SCVE 2018 – La voie humérale


EPU 2018 – Chirurgie endovasculaire: progrès techniques et prise en charge


♦ ANÉVRISME DE L’AORTE ♦


EPU 2018 – Anévrisme de l’aorte : progrès techniques et prise en charge


♦ CAROTIDE ♦


EPU 2018 – Carotide : progrès techniques et prise en charge

Rendez-vous, informations, suivi

Contactez-nous

Vous souhaitez prendre un RDV ou avoir des informations complémentaires ? Vous pouvez contacter notre secrétariat ou prendre directement RDV avec Doctolib.